ancien-president-du-mozambique-990x0-2

Le procureur général du Mozambique a demandé aux banques du pays de fournir des documents sur les comptes d’Armando Guebuza. L’ancien président serait au cœur d’une fraude de 2 milliards de dollars relatifs à des prêts gouvernementaux. 17 autres personnes seraient impliquées.

Les prêts n’ayant été divulgués que récemment, la justice du pays semble décidée à faire la lumière sur l’affaire. Le bureau chargé de l’enquête est la société américaine d’analyse de risque Kroll Inc. Cette officine a récemment découvert un des fonds cachés résultants de prêts s’élevant à 1,1 milliards de dollars.

Les entreprises en question ont des participations d’anciens membres du gouvernement notamment Gregorio Leao Jose, directeur général du Service d’information et de sécurité de l’État,  licencié par l’actuel président au mois de janvier.

L’enquête arrivera à son terme dans un mois mais ne sera rendu public que dans trois mois. Entre temps, l’économie du pays sombre. Le mois dernier, le Mozambique a fait défaut sur un paiement de 119 millions de dollars dû sur un emprunt de Crédit Suisse.