decision-historique-de-la-banque-mondiale-en-faveur-des-droits-lgbt-1-1024x512

Le conseil d’administration la Banque mondiale vient d’octroyer  un prêt de 645 millions de dollars à l’Ethiopie destiné à soutenir sa fourniture d’eau potable, d’améliorer les circuits de distribution commerciale et la compétitivité de ses industries.

Dans un communiqué, Wambui Gichuri, responsable de Water Global Practice à la Banque mondiale, a indiqué que « sur ce financement total, 445 millions de dollars seront utilisés pour améliorer les services d’approvisionnement en eau et l’assainissement, 150 millions de dollars pour améliorer les circuits de distribution commerciale et les 50 millions de dollars restants pour le projet de développement des infrastructures nationales de qualité (NQI), visant à améliorer la compétitivité des industries éthiopiennes ».

La responsable de Water Global Practice à la Banque mondiale a fait remarqué que la fourniture en eau sûre et fiable, l’amélioration de l’assainissement et de l’hygiène était essentielle à l’amélioration du bien-être et de la productivité des citoyens, et qu’une mauvaise eau et un mauvais assainissement nuisaient au développement des personnes et constituaient une cause majeure de retard de croissance chez les enfants.

Madame Gichuri  a déclaré que « l’argent est destiné à réduire les risques pour la santé liés à l’eau et à l’assainissement, qui affectent de manière disproportionnée les pauvres, cette opération soutient les deux objectifs de la Banque mondiale de mettre fin à l’extrême pauvreté et à promouvoir la prospérité partagée ».

Ce contenu pourrait également vous intéresser