free_roaming_afrique

Le free Roaming a démarré vendredi 31 mars 2017, dans sept pays de la CEDEAO à savoir le Sénégal, le Togo, la Cote d’Ivoire, le Burkina Faso, le Mali, la Guinée et la Sierra Leone. Le lancement s’est effectué à Dakar par Abdou Karim Sall, directeur de l’Agence de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) du Sénégal, en présence de régulateurs africains.  

L’objectif du concept est de faciliter la mobilité des populations à travers les TIC et de favoriser l’intégration régionale. Les États membres mettront en œuvre la gratuité de la réception d’appel pour les usagers en roaming, en facturant les appels des abonnés en déplacement au tarif local dans le réseau du pays visité.

Par ailleurs, le Free Roaming présente des limites. En effet, chaque abonné dispose de 300 mn par mois. Passé ce délai, les appels et les SMS émis seront facturés aux tarifs appliqués par les opérateurs du pays visité. Selon le Directeur Général de l’ARTP Abdou Karim Sall, cette méthode permettra d’éviter la fraude”.

C’est la raison pour laquelle, il a été prévu la “suppression de toute surtaxe sur le trafic international entrant et en mode itinérance entre les pays ainsi que la mise en place d’un comité de gestion de fraude entre les pays”, a-t-il ajouté.

A noter que le Free Roaming touchera environ 90 millions d’habitants de l’Afrique de l’Ouest.

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser