4888409_6_79f8_premier-producteur-mondial-de-cacao-la-cote_146e00613f90012e01940f0995c3f718

L’Etat ivoirien vient d’acter la baisse du prix d’achat de cacao à ses planteurs qui s’établit desormais à 700 FCFA le kilogramme contre 1 100 FCFA en octobre dernier, soit recul de 36,4%. 

Cette évolution, qui prend effet à partir de ce 1er avril avec l’ouverture de la campagne intermédiaire, est la résultante du contexte mondial marqué par la hausse de la production en Côte d’Ivoire et au Ghana, avec pour effet la chute des cours internationaux passés de « 1704 francs CFA le kilogramme en début de campagne (en octobre dernier, ndlr) à 1 164 francs CFA » courant fin mars, a expliqué ce jeudi le gouvernement ivoirien. Mais également, ce prix tient compte de « la baisse de la qualité de la production avec des fèves de plus petites tailles, moins riches en matière grasse » a détaillé Bruno Koné, le porte-parole du conseil des ministres.

Ce niveau de prix qui a fait l’objet d’âpres négociations avec les exportateurs _ces derniers réclamaient un prix d’achat de 600 francs selon des indiscrétions_ sera soutenu par les finances publiques via une réduction des « frais fiscaux et parafiscaux » à l’export. Un mauvaise nouvelle pour les comptes publics qui supportent déjà les effets financiers hors budget des récentes grognes dans l’armée et dans l’administration.

Le vent est donc en train de tourner pour la filière cacao dont les cours internationaux ont été constamment à la hausse depuis cette décennie, ce qui avait permis aux paysans ivoiriens de bénéficier du prix d’achat « historique » 1 000 FCFA  le kilogramme en octobre 2015.

 

Share Button