Bruno Koné, Ministre de l'Economie numérique et de la Poste

Abidjan demande au FMI un financement plus important pour relancer l’économie après le fiasco de la commercialisation du cacao due à la chute des cours mondiaux. Le pays avait en effet déjà sollicité un prêt de 660 millions de dollars pour soutenir le budget 2017. Ce montant semble ne pas suffire au gouvernement Ouattara qui demande une rallonge.

Les autorités n’ont pas communiqué sur le montant souhaité. C’est par la voix de Bruno Koné, porte parole du gouvernement que les besoins ont été émis. « Avec des prix du cacao en baisse, nous avons de nouvelles contraintes budgétaires », a-t-il déclaré.

Les représentants du FMI étant en côte d’ivoire pour une mission d’examen de l’accord de crédit, la côte d’ivoire devrait bientôt émettre officiellement la demande.