Par Mamadou Aliou Diallo 

bad-en-guinee

Une mission du groupe de la banque africaine de développement (BAD) qui séjourne actuellement en Guinée a été reçue ce lundi 27 Mars 2017, par la ministre du Plan et de la Coopération Internationale, Mama Kanny Diallo. Cette visite, selon les officiels guinéens, s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération entre la BAD et la Guinée.

Mama Kanny Diallo a, au cours de cette rencontre, fait le point sur les apports financiers de la BAD à travers des projets qui portent sur neuf (9) opérations pour six (6) projets dont le montant global est d’environ 191 millions de dollars, répartis entre les secteurs de l’énergie (53%), des transports (27%), de la gouvernance (11%) et social (9%).

Quant aux appuis budgétaires et les aides consenties dans le cadre de la lutte contre l’épidémie hémorragique à virus Ebola, ils se chiffrent à environ 51,85 millions de dollars.

Le programme indicatif de financement de la BAD pour la période 2016-2017 porte sur 3 opérations en 2016 dans les secteurs des mines et des finances (BCRG et appui Budgétaires) pour 27 millions de dollars pour 2017, six opérations ont été retenues pour un montant total de 285 millions de dollars dans les secteurs de l’eau, l’énergie, les routes et l’agriculture.

« Au compte de ces opérations précitées, le guichet secteur privé de la BAD a prévu pour la période 2016-2017 un investissement d’environ 460 millions de dollars, essentiellement dans le secteur minier » a annoncé la ministre du Plan Mama Kanny Diallo qui a, en substance, déclaré que cet appui renouvelé de la BAD à la Guinée, dans les domaines de la santé, des infrastructures, de l’énergie, de l’éducation, de l’eau, de l’assainissement, de l’agriculture, etc …traduit, selon la ministre du Plan, l’importance capitale du Groupe de la BAD pour le Développement des pays africains.

Abdel Majid Millouki, le chef de la délégation du groupe de la BAD, a pour sa part réitéré l’engagement de son institution à toujours apporter son aide financière, dans le but de l’accompagner dans son programme de développement économique.