pyramide2
La pyramide de l’émergence selon Performance Group.

Gouvernance des institutions et transformation structurelle au cœur des travaux de la seconde édition de la Conférence Internationale sur l’Emergence de l’Afrique du 28 au 30 mars 2017.


Deux ans après la première édition, l’Afrique se donne rendez-vous à Abidjan du 28 au 30 mars 2017 pour la seconde édition de la Conférence Internationale sur l’Émergence de l’Afrique (CIEA). La CIEA 2017 sera l’occasion de faire le point sur les plans d’émergence engagés sur le continent, d’en apprécier les premiers effets, et d’approfondir le débat sur leur mise en œuvre à la lumière des Objectifs de développement durable, de l’Agenda 2063 de l’Union africaine, et des expériences menées en Afrique et ailleurs.

Conçue comme une plateforme d’échanges pour stimuler le débat et l’échange de pratiques, la CIEA est organisée par le Gouvernement ivoirien et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) en partenariat avec le Banque mondiale et le Groupe de la Banque africaine de développement. Le thème central de cette seconde édition, Mise en œuvre des plans d’émergence en Afrique, et ses deux axes clés — Gouvernance des institutions publiques et la Transformation structurelle, inclusive et durable — seront débattus lors d’un panel de haut niveau, d’ateliers et de manifestations parallèles en présence de plusieurs chefs d’État et de gouvernement, de plus 400 représentants de la société civile, d’institutions de recherche des 54 pays d’Afrique et du monde entier.

La CIEA 2017 prévoit la présentation de documents de référence produits par le PNUD, la Banque mondiale et de la Banque Africaine de Développement respectivement sur les leçons apprises des processus d’émergence.

À cet effet, les études de cas menées par le PNUD sur les expériences de treize (13) pays africains feront l’objet d’un débat spécial. Il convient de noter également la participation de plusieurs pays d’Asie (Singapour, Chine, Japon) et d’Amérique latine (Mexique, Colombie).

Parmi les participants, à noter le président Alassane Ouattara de la Côte d’Ivoire, Kaba Nialé, ministre ivoirien du Plan et du Développement, Helen Clark, administrateur du Programme des Nations Unies pour le développement , Abdoulaye Mar Dieye, Directeur du Bureau régional pour l’Afrique du PNUD ou encore Babacar Cissé, représentant spécial adjoint du secrétaire général des Nations UNies,  Coordonnateur résident de l’ONU et Représentant résident du PNUD en Côte d’Ivoire.