pix_1490270895e120815_1-1

La multinationale pétrolière ENI marque son retour en Côte d’Ivoire avec un investissement de 40 millions de dollars dans l’exploration de deux blocs pétroliers aux larges d’Abidjan et de Jacqueville (60 km à l’ouest d’Abidjan).

Les blocs respectifs, CI-101 et CI-205, ont fait l’objet d’un contrat de partage de production (CPP) entre le gouvernement ivoirien et la firme italienne ce 22 mars. Durant la période d’exploration, qui s’étendra sur trois ans et demi pour chaque bloc, une acquisition sismique 3D et un forage d’exploration seront réalisés pour chaque concession, a assuré ENI, représenté par Carrare Umberto, son vice-président exécutif pour l’Afrique subsaharienne.

Selon les termes du CPP, ENI, à qui il revient de réaliser les investissements, détiendra 90% des parts de production contre 10% pour PETROCI, l’entreprise publique représentant l’Etat ivoirien. En outre Abidjan percevra, au titre de bonus de signature, une encaisse de 2 millions de dollars par bloc dans les 30 prochains jours.

Le gouvernement ivoirien, représenté entre autre par Thierry Tanoh, le ministre en charge du Pétrole, a exprimé sa satisfaction à l’issue de cette signature qui permettra de mettre un peu plus en valeur le bassin sédimentaire ivoirien.

Présent en Côte d’Ivoire jusqu’au milieu des années 1990 sous la marque AGIP, ENI a fait son retour en 2015 avec une prise de participation de 30% dans le bloc CI-101, en partenariat avec Total.

En juin dernier, le gouvernement ivoirien évaluait à la production nationale de pétrole à 45 196 barils par jour.

Ce contenu pourrait également vous intéresser