screenshot_2017-03-17-06-38-33-1

A l’occasion de SME Ventures Forum qui se déroule ces 15 et 16 mars à Paris, le groupe AFD a signé une prise de participation d’un montant de 7 millions de dollars US dans le fonds d’investissement « Oasis Africa Fund » (OAF). Ce fonds a pour vocation d’investir dans des PME, au Ghana et en Côte d’Ivoire, qui permettent d’améliorer l’accès à des biens et services essentiels pour les populations vulnérables. 

Le capital- investissement pour répondre aux besoins des PME d’Afrique de l’Ouest 

L’accès aux ressources de long-terme demeure une contrainte majeure pour les PME d’Afrique de l’Ouest qui constituent pourtant l’essentiel du tissu économique local (respectivement 92% et 98% des sociétés enregistrées au Ghana et en Côte d’Ivoire). Un fonds d’investissement tel qu’Oasis Africa Fund peut répondre à ces besoins en investissant en fonds propres et quasi-fonds propres dans des PME situées au Ghana et en Côte d’Ivoire, une région où le capital-investissement (ou Private Equity) reste encore peu développé.

La stratégie d’investissement d’OAF cible des PME offrant des produits et services de base pour des populations à faibles et moyens revenus dans les secteurs de l’éducation privée, la santé, l’agro-industrie, les services financiers, l’immobilier et l’hôtellerie.

Le fonds vise 12 à 15 participations dans des PME à fort potentiel de développement avec des tickets d’investissement compris entre 0,5 et 5 MUSD qui seront dédiés au financement de la croissance des sociétés et l’amélioration de leurs pratiques environnementales et sociales.

Pour soutenir cette démarche, le groupe AFD vient donc d’investir 7 MUSD dans OAF au moyen de la facilité « Social Business » de FISEA, le fonds d’investissement et de soutien aux entreprises en Afrique, détenu par l’AFD et conseillé par Proparco.

Des investissements à fort impacts pour le développement 

Au total, le projet soutiendra la création et le maintien de plus de 3 000 emplois au Ghana et en Côte d’Ivoire, qui concerneront pour 40% des femmes. Les financements du fonds permettront également de soutenir la formation des employés des sociétés dans lesquelles OAF investira.

Notre objectif est de déceler et d’accompagner, via le fonds OAF,  des PME locales, spécialisées dans les produits et services de base et ciblant des populations vulnérables. Ces investissements permettront à la fois d’améliorer leur accès aux biens et services essentiels mais aussi de créer des emplois locaux. Une démarche en totalement adéquation avec la stratégie Social business de FISEA, explique Anne-Sophie Rakoutz, responsable de la division Fonds propres et participations à Proparco.

Ce projet permettra  également de soutenir la  diversification du marché des capitaux au Ghana et en Côte d’Ivoire, des zones géographiques délaissées par les investisseurs en fonds propres, et de favoriser l’émergence de PME dans des secteurs privilégiés pour le Groupe AFD, tels que l’éducation ou la santé.

En 2016, IFC, membre du groupe de la Banque mondiale, a également pris une participation de 7 millions de dollars dans le fonds via son programme ‘SME Ventures’, qui crée et investit dans des fonds, tels qu’OAF, en fournissant du capital et des conseils aux entrepreneurs dans des marchés frontaliers.

Le partenariat entre le groupe AFD et OAF témoigne du fait que de plus en plus d’investisseurs internationaux partagent la vision selon laquelle les entreprises peuvent se développer même dans les marchés les plus difficiles. Des fonds tels que OAF apportent du capital et des conseils aux PME, leur permettant de créer des emplois et de dynamiser l’économie locale. Depuis qu’IFC a lancé le programme SME Ventures en 20008, nous avons été rejoint par quinze investisseurs partageant ce point de vue, qui sont prêts à partager leur expertise et leur financement pour soutenir les entrepreneurs des marchés frontaliers», souligne Oumar Seydi, Directeur d’IFC pour l’Afrique de l’est et australe.

 

Share Button