Par Ibrahima Dia Junior 

kazeco-fmi

Le Fonds monétaire international (FMI) projette une croissance réelle du PIB mauritanien de 4,2% en 2017. Une projection de bon augure pour le pays.

La Mauritanie s’est résolument engagé à améliorer le climat des affaires et à diversifier son économie, notamment avec la mise en œuvre de la stratégie de croissance accélérée de prospérité partagée (SCAPP), qui vise une croissance soutenue et beaucoup plus inclusive.

Cependant, l’institution de brettons woods, a mis en garde les autorités mauritaniennes de certains aspects négatives  de l’économie du pays. La Mauritanie reste toujours dépendant des chocs exogènes (baisse des cours de matière première etc.). Le pays a quasiment épuisé ses marges de manœuvre  concernant l’endettement qui frôle les 85 % du PIB.

Par ailleurs pour une meilleure prise en charge de son économie, les autorités mauritaniennes ont demandé au FMI d’établir un nouveau programme consensuel qui permettra de coordonner de manière efficace et efficiente tous les politiques économiques et financières du pays .