Par Nephthali Messanh Ledy

huawei-logo-mwc-2015-1

Le conseil des ministres du Niger a examiné et adopté le projet de décret accordant à la société Huawei Technologies Niger une licence d’opérateur d’activités externalisées de télécommunications au Niger pour une durée de cinq (5) ans, a-t-on appris vendredi d’un communiqué officiel.

Selon le conseil, l’accord de cette licence au géant chinois satisfait à un processus mis en place par Niamey. En effet, la loi n° 2015-25 du 26 mai 2015 modifiant et complétant l’ordonnance n° 99-045 du 26 octobre 1999, portant règlementation des télécommunications a institué une nouvelle catégorie de licence dénommée « licence d’opérateur d’activités externalisées de télécommunications ».

Conformément au décret n° 2015-473/PRN/MPT/EN du 04 septembre 2015 précisant les modalités d’application de la loi susvisée, l’exercice d’une activité  de télécommunications aux fins d’externalisation  est soumis à l’obtention d’une licence, assortie d’un cahier des charges, délivrée par décret pris en Conseil des Ministres.

Créé et basé en 1987 à Shenzhen (Chine), le géant qui fournit des solutions dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC) est l’une des entreprises chinoises actives en Afrique. Entré en Afrique en 1998, le leader de la fabrication d’équipements de télécommunications dans son pays – et deuxième dans le monde – a publié un chiffre d’affaires de 40 milliards de dollars, en augmentation de 8,5 % par rapport à 2012.