images-1

Après à peine quatre années d’activité, Air Côte d’Ivoire fait saliver son partenaire technique et capitalistique historique, Air France-KLM. En visite en Côte d’Ivoire, le président du transporteur européen, Jean-Marc Janaillac, a fait part ce 2 mars au président Alassane Ouattara de la volonté de son groupe d’accompagner la compagnie ivoirienne à la fois sur les plans « opérationnel, commercial et financier ».

Cette déclaration intervient alors qu’Air Côte d’Ivoire prépare une nouvelle augmentation de son capital pour soutenir sa croissance et son expansion régionale à partir de la plateforme aéroportuaire d’Abidjan qui prend l’allure de place stratégique pour Air France-KLM. La capitale ivoirienne est en effet la seule ville africaine où Air France opère deux vols quotidiens et où elle exploite par ailleurs l’Airbus A320, a relevé Jean-Marc Janaillac.

« C’est une collaboration commerciale qui peut être mise en place au bénéfice mutuel à la fois d’Air Côte d’Ivoire et d’Air France et c’est ce que nous souhaitons en resserrant les liens », a-t-il en outre ajouté.

Au total, outre de nouvelles prises de parts dans le capital d’Air Côte d’Ivoire, le transporteur européen entend s’appuyer sur son partenaire pour l’extension de ses dessertes sur le continent africain.

Pour rappel, Air Côte d’Ivoire avait annoncé l’année dernière le projet de relèvement de son capital à 100 milliards FCFA, soit 152,45 millions d’euros, après une dernière hausse intervenue début 2016, à 65 milliards FCFA (99 millions d’euros).

L’Etat ivoirien détient 55,8% du capital, contre 10,8% pour Air France-KLM, 7,7% pour la BOAD, et 25,7% aux mains d’autres actionnaires.

 

Share Button