Par Mamadou Aliou Diallo

La signature de cet accord de financement sous forme d’appui budgétaire, ce lundi 27 février 2017, par la Ministre Burkinabè de l’Economie, des Finances et du Développement, Hadizatou Rosine Coulybaly, intervient dans le cadre du 11e FED et sera destiné à accompagner le programme d’appui à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, à l’agriculture durable et à la résilience au Burkina Faso (PASSANAD).

Le Fonds Européen de Développement a pour objectif global de contribuer à la réduction de la pauvreté au Burkina Faso, à travers l’amélioration de la gouvernance dans le domaine de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et du renforcement de la résilience.

Selon le ministère burkinabè des finances, le programme PASSANAD, prévu pour durer cinq ans (jusqu’en 2021), est placé sous la tutelle technique du Ministère de l’Agriculture et des Aménagements Hydrauliques (MAAH).

Il vise principalement à améliorer les capacités financières du gouvernement pour l’atteinte des objectifs de la politique nationale de sécurité alimentaire et nutritionnelle (PNSAN) ; appuyer le gouvernement à mettre en œuvre les réformes institutionnelles et politiques de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et de l’agriculture durable ; soutenir le gouvernement pour répondre aux besoins essentiels de la population dans le domaine de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, la prévention de la malnutrition, l’amélioration des revenus et la résilience des ménages vulnérables face aux chocs, incluant ceux liés aux changements climatiques.

Ce contenu pourrait également vous intéresser