Par Ibrahima Dia Junior 

2017-03-02-08-44-32-1753814411

La Banque Mondiale (BM) est disposée à accompagner le gouvernement mauritanien dans sa politique de diversification de son économie. C’est du moins ce qu’affirme Albert Zeufack , Economiste en chef pour la région Afrique du Groupe de la Banque mondiale.

En point de presse mardi 28 février à Nouakchott, le responsable de l’institution financière internationale a souligné l’impératif pour la Mauritanie de diversifier son économie. Le pays ne pouvant plus continuer à dépendre de la fluctuation favorable aux cours des matières premières pour espérer réaliser la croissance. L’économie mauritanienne étant essentiellement basée sur l’exportation des matières de base, notamment le minerai de fer qui génère plus du tiers des ressources budgétaires et l’or.

A titre illustratif, le haut cadre a donné l’exemple de ces dernières années (2014 à 2017), ou l’économie a enregistré des croissances modestes de l’ordre de 5%, 2% et 3%, dues principalement à la chute des cours du fer (1/3 du budget national).

Albert Zeufack indique 4 pistes d’action afin d’aider la Mauritanie à diversifier son économie. Il s’agit d’abord, de réduire le déficit en infrastructure par la réalisation d’équipements nécessaires au fonctionnement d’une économie moderne et ouverte, en plus de rattraper le retard technologique par l’investissement dans les nouvelles technologies.

Ce contenu pourrait également vous intéresser