topelement

Une délégation d’une vingtaine d’hommes d’affaires japonais est en mission de prospection sur les bords de la lagune Ebrié. Issus des secteurs de l’énergie, des BTP, des TIC et du commerce, ces chefs d’entreprises sont en quête d’opportunité d’investissement dans le pays, avec l’appui du Jethro, organisation nippone en charge du commerce extérieur.

Plusieurs rencontres ont été organisées avec des agences gouvernementales en charge des investissements (CEPICI), des grands projets (BNETD) et des terrains industriels (AGEDI), ainsi que des entreprises privées telle l’agro-industriel SIFCA ou encore Abidjan Terminal, qui opère la plus importante plateforme de conteneurs au port d’Abidjan.

La délégation doit également visiter la nouvelle zone industrielle d’Abidjan, à la sortie nord de la capitale ivoirienne, qui accueille Brassivoire, la joint-venture des groupes CFAO et Heineken.

Cette visite marque un intérêt croissant des investisseurs japonais pour la Côte d’Ivoire. En mai 2016, une trentaine d’entreprises nippones avait fait le déplacement à Abidjan pour s’enquérir des opportunités offertes par la croissance ivoirienne. « Ce pays est un centre régional qui intéresse le Japon », avait alors souligné Katsuni Hirano, vice-président de Jetro.