nana-addo

Le Ministre ghanéen Ken Ofori-Atta présentera le budget 2017 ce jeudi 02 Mars. Ce budget informera sur la stratégie de relance envisagée par le gouvernement en réponse aux dépenses imprévues de l’administration précédente. Les fonds manquants s’évaluent à 7 milliards de cedis (1.5 milliard de dollars).

« Le nouveau gouvernement fait clairement face au dilemme de dissiper les craintes des investisseurs tout en trouvant des fonds pour promouvoir le secteur privé », a déclaré Simon Quijano-Evans, stratège des marchés émergents à Legal & General Group Plc rapporté par Bloomberg.

En face du fort déficit budgétaire de 10.2% du PIB que connait Accra, il y a les promesses de campagnes du président Nana Akufo-Addo, qui garantit l’école secondaire gratuite, ainsi que l’emploi de 250 000 agriculteurs qui commenceront à travailler à partir de Mars 2017 pour ne citer que celles-ci. Ainsi, la présentation du budget informera sur la volonté du gouvernement de tenir ses promesses et sur sa politique de gestion des investissements étrangers dans une période de crise.

 

« Ils voudront suivre les promesses électorales de réduire les impôts, mais ils devront également démontrer au marché qu’ils sont sérieux face à un déficit budgétaire non durable. Il doit y avoir une réduction significative au cours des trois prochaines années. Le temps est essentiel et ils devront livrer plus tôt que tard ». a estimé Daly Aberdeen, gestionnaire de portefeuille chez Aberdeen Asset Management. 

Ce contenu pourrait également vous intéresser