Par Albert SAVANA

 

A Ouagadougou, au Burkina Faso, l’agent judiciaire de l’État a présenté à la Cour de justice de l’Uemoa la lettre de désistement annulant une plainte du Sénégal contre la Côte d’Ivoire. La plainte avait été introduite sous Abdoulaye Wade pour contester la commercialisation au Sénégal de l’huile de palme de la Sifca, un mastodonte industriel présenté comme l’un des plus gros contributeurs de l’économie ivoirienne.   

 

huile-palmeLe Chef de l’Etat Sénégalais, Macky Sall vient de mettre un terme  au contentieux relatif à la commercialisation de l’huile de palme de la Côte d’Ivoire au Sénégal. Cette décision signifie que le Sénégal va importer de plus belle de l’huile de palme ivoirienne. Son prédécesseur Me Abdoulaye Wade avait en effet introduit deux requêtes à la  Cour de justice de l’Union économique et monétaire de l’Afrique de l’Ouest (Uemoa) pour l’interdiction de l’huile de palme produite par la Sifca, un groupe agro- industriel ivoirien ,spécialisé dans le domaine , du fait de la forte teneur en acides gras saturés (50%). Pour s’en protéger, elles avaient pris un décret fixant la norme à 30%.

Pour rappel, les responsables de l’entreprise ivoirienne soupçonnaient leur concurrent basé au Sénégal, Abbas Jaber, ex-patron de la Suneor (actuellement Sonacos), d’être derrière cette mesure. La commission de l’Uemoa invitera plus tard le Sénégal à revenir sur cette décision. Le régime de Wade, qui ne l’entendait pas de cette oreille, avait déposé un recours pour le maintien de sa restriction.

L’affaire a donc finalement été tranchée à Ouagadougou. A l’audience, l’agent judiciaire de l’État a présenté la lettre de désistement du Sénégal. La Cour de justice de l’Uemoa est présidée par l’Ivoirienne Joséphine Suzanne Ebah. Parmi les juges siégeant à ses côtés, il y a le Sénégalais Mahawa Sémou Diouf, ex-Doyen des juges d’instruction du tribunal de Dakar. Avec la libération du marché communautaire, l’Uemoa a invité le Sénégal à retirer la fixation à 30 % du volume d’acides gras saturés.

La Sifca qui vient de conquérir le marché sénégalais est le premier groupe privé ivoirien. Elle a fêté ses cinquante années d’existence en 2014.Un demis siècle de vie remplie pour l’ancien leader du cacao africain, devenu à force de rigueur dans le travail et d’imagination de ses responsables, le numéro un africain de l’huile de palme et caoutchouc.

 

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser