Par Nephthali Messanh Ledy 

1027717973

Le Bénin va bénéficier d’un nouveau prêt de 150,4 millions de dollars, soit environ 93 milliards de FCFA du Fonds monétaire international (FMI), dans le cadre de la Facilité élargie de crédit (FEC). Annonce faite cette semaine par une délégation du Fonds ayant séjourné à Cotonou du 15 au 22 février.

Destiné à financer un programme de trois ans, cet accord vise à soutenir le Plan d’action du gouvernement (PAG) et à « créer plus de marge budgétaire par la modernisation des administrations fiscales et douanières et l’amélioration de la qualité des dépenses publiques », selon Norbert Toe, chef de  mission du FMI au Bénin

C’est le premier accord du genre avec le nouveau régime, suite au programme de prêt de 109 millions de dollars dont le pays a déjà bénéficié en juin 2010. Il sera examiné par le conseil d’administration du Fonds en mars-avril prochain.

Pour Romuald Wadagni, ministre des finances du Bénin, cet appui qui vise, par ailleurs, à maintenir la viabilité de la dette du pays (37% du PIB en 2015) au regard de l’important programme d’investissement public, est nécessaire pour lancer le PAG dans un environnement macroéconomique « totalement dégradé ».

«Nous sommes arrivés en avril 2016 et nous avons découvert un environnement macroéconomique dégradé, un niveau d’endettement abyssale, un niveau de trésorerie plus que inquiétant, un niveau de déficit budgétaire élevé et de très mauvaise qualité c’est-à-dire que le niveau de déficit n’a pas servi en réalité à faire des financements mais uniquement à financer le train de vie de l’Etat », a-t-il rappelé.

L’ambitieux plan de son équipe devra engager la transformation structurelle de l’économie et table sur une croissance moyenne de 6,5%. D’un cout total estimé à plus de 9.000 milliards de F FCFA, il vise à passer le taux d’investissement de 18,8 du PIB en 2016 à 34% en moyenne pour les 5 années, et créer un total de 500.000 emplois directs.

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser