4993448_3_e65a_dans-une-banque-kenyane-a-nairobi-en-juin-2_f56b1036f2945751d8a7f680f00ebcba

Les banques kényanes demandent la modification de la loi plafonnant les taux d’intérêt pratiqués dans le secteur bancaire. Les banquiers ont annoncé que des pourparlers sont en cours avec les parlementaires pour modifier le texte.

“Des dialogues sont en cours entre l’Association des Banquiers du Kenya et les membres du Parlement autour de la question du plafond”, a déclaré Jeremy Awori, PDG de Barclays Bank du Kenya. Une information confirmée par le chef de l’association des banquiers, Habil Olaka, a l’agence Bloomberg.

C’est en Août dernier que le président Uhuru Kenyatta a introduit la mesure plafonnant les taux d’intérêts commerciaux devant l’impuissance et l’opposition du Trésor national. Depuis, la croissance du secteur privé a ralentit de 4.3%.

Le FMI a mis en garde Nairobi sur le maintien du plafond qui pourrait réduire la croissance économique du pays de près de 2% cette année et la prochaine.

Pour l’heure, les actions des 11 banques listées à la bourse de Nairobi ont perdu jusqu’à un tiers de leur valeur depuis l’entrée en vigueur de la mesure. Pour Barclays Kenya, la perte est de 14%.

 

 

Share Button