barclays-1347032015

Barclays a accepté de payer à Barclays Africa 988 millions de dollars pour financer les investissements nécessaires pour se séparer de ses activités en Afrique, ouvrant ainsi la voie à la banque britannique pour réduire sa participation à moins de 50%.

Barclays est dans une révision de ses activités qui inclut la réduction de sa participation dans Barclays Africa dans le cadre d’un plan plus large annoncé il y’a un an pour se concentrer sur les États-Unis et la Grande-Bretagne.

Dans un communiqué publié jeudi 23 février, Barclays Africa annonce que l’argent sera utilisé pour investir dans la technologie, le rebranding et autres projets liés à la séparation. L’accord nécessite l’approbation de la banque centrale sud-africaine et du ministre des Finances, Pravin Gordhan.

 

Pour Barclays Africa, la troisième plus grande banque d’Afrique par valeur marchande, la scission lui permettra de gérer ses propres affaires sur le continent. « Cela nous donne la possibilité de débloquer le potentiel de faire les choses différemment et de construire l’énergie et l’élan pour notre avenir en tant qu’organisation panafricaine », a déclaré Maria Ramos, directrice générale de Barclays Africa.

Share Button