(Photo d'illustration)

Abidjan va enregistrer la construction d’un quatrième pont. Une infrastructure qui va relier la commune de Yopougon à celle du Plateau, le centre des affaires de la capitale ivoirienne.

L’ouvrage qui bénéficie d’un financement de la BAD à hauteur de 237,5 millions d’euros, soit 155,8 milliards FCFA, conclu le 29 décembre denier, va permettre de désengorger la circulation entre Yopougon, la plus grande commune d’Abidjan avec plus d’1 million d’habitants et le Plateau, et au-delà vers le sud de la capitale.

L’on a d’un côté Yopougon, qui accueille la plus grande zone industrielle du pays, traversé par une autoroute qui débouche sur la sortie nord d’Abidjan ( et sur la nouvelle zone industrielle en construction) et mène vers l’arrière pays et des pays de l’hinterland comme le Burkina et le Mali. D’un autre, l’on a le Plateau, important centre administratif et d’affaires, et qui est contournée par une voie menant au port d’Abidjan, le poumon économique du pays.

« Réduire la congestion urbaine participera notamment à renforcer la compétitivité économique de la ville. Le 4ème pont facilitera la circulation des marchandises entre le Sud de la ville où sont implanté la zone portuaire et la zone industrielle de Vridi et les zones ouest et nord, où de nouvelles zones industrielles se développent rapidement » relève la BAD dans un communiqué.

Jusqu’à maintenant, l’unique autoroute menant aux voies reliant ces deux parties de la capitale est presqu’inévitablement encombrés aux heures de pointe avec des bouchons pouvant durer une heure, voire plus.

Le 4ème pont va donc aider à « assurer une meilleure mobilité, de faciliter les activités économiques et d’améliorer la qualité de vie des populations, en particulier celles du quartier de Yopougon, l’un des plus peuplés de la ville d’Abidjan » avance le gouvernement.

Le pont aura une longueur de près de 1 400 m (en plus des voies d’accès), sera emprunté quotidiennement par plus de 70 000 véhicules et devra faciliter le déplacement de centaines de milliers d’Abidjanais, selon les estimations de la BAD.

 Les travaux sont prévus pour démarrer cette année et prendre fin en 2020.

Ce contenu pourrait également vous intéresser