boulet800px

L’Ile Maurice est de loin l’économie la plus libre en Afrique, si l’on se fie à l’indice de liberté économique  2017 qui vient d’être publié par le think-tank americain Heritage Foundation et le Wall Street Journal. L’Ile se positionne à la 21e place mondiale, avec 74,7 points. 

Le Botswana et le Rwanda sont consécutivement 2e et 3e sur le continent dans cet indice qui mesure la liberté économique dans les différents pays du Monde. Cette année, 180 pays ont été étudiés dans ce classement.

Le top 10 africain est complété successivement par la Cote d’Ivoire, la Namibie, l’Afrique du Sud, le Maroc, l’Ouganda, le Burkina Faso et le Benin. En outre, la grande puissance économique africaine, le Nigeria, est 15e africain et 115e  mondial. Quant au Sénégal, deuxième économie de l’Uemoa, il occupe la 20e place africaine, juste derrière la Guinée Bissau. Le Ghana est classé 18e en Afrique.

Hong Kong domine le classement mondial avec 89,8, devant Singapour et  la Nouvelle Zélande.

L’indice vise à promouvoir l’opportunité économique, l’autonomisation des individus et la prospérité. Depuis plus de deux décennies, l’Indice de la liberté économique mesure l’impact des marchés libres dans le monde, et l’édition  2017 confirme la formidable relation positive entre la liberté économique et le progrès.

Cet indice a été créé en 1995, selon une approche inspirée d’Adam Smith, à savoir : « l’existence d’institutions élémentaires préservant la liberté des individus à se consacrer à leurs propres intérêts économiques, garantit une prospérité plus importante de toute la société dans son ensemble ».

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser