2017-02-18-photo-00000001Au premier rang de cette photo prise la semaine dernière à Marrakech, dans le cadre prestigieux de la Mamounia, bientôt centenaire,   des poids lourds qui font  l’actualité économique africaine et quelques influenceurs des réseaux sociaux.  

Le milliardaire nigérian Aliko Dangote, reconnaissable à son costume bleu à fines rayures, pose sans cravate aux côtés de Mostafa Terrab, écharpe bleue ciel en évidence.  Entre la première fortune du continent et le  puissant patron du conglomérat Office Chérifien des Phosphates, leader mondial de la production d’engrais, les points de convergence ne manquent pas.  Aux côtés du nigérian, apparaît le sénégalais Amadou Diaw (en jaune,  patron du groupe Institut Supérieur de Management (ISM) qui vient d’ouvrir le capital de sa business school au tandem Galileo/ Providence Equity pour un montant non dévoilé.   La célèbre blogueuse Moussokro Diop, (lunettes noires) tout à droite, fixe les sommets enneigés de l’Atlas.  Au deuxième rang, Abdou Diop, le tout nouveau patron de Mazars,  affiche le sourire, peu avant de rallier le cortège royal en destination du Ghana. A l’avant dernier rang, Alioune Gueye, le patron de l’agence Afrique Challenge qui a pignon sur rue à Casablanca, résiste à la hilarité générale.  Quant à Hassane Bâ, l’un des architectes, nous dit-on,  de ce rassemblement africain organisé  dans l’un des palaces les plus célébres du monde, il est hors champ dans la pure tradition des disciples de Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord.