5000917_7_5736_2015-12-17-29b330f-31541-13ob2c6_d8ce1c0aafa64ada39510afafd3d1623

Le scandale du chantage présumé du Roi du Maroc par deux éminents journalistes français continue à peser lourd sur la scène judiciaire française.

Dans un communiqué, les avocats français Maîtres Eric Dupont-Moretti et Ralph Boussier qui défendent la partie marocaine ont confirmé que les enregistrements utilisés dans cette affaire, et qui n’ont pas été admis par la Chambre criminelle de la Cour de Cassation, après avoir cassé l’arrêt de la Chambre d’instruction de la cour d’appel de Paris, en Septembre dernier, ont été jugés recevables par la cour d’appel de Reims, dès lors qu’ils ne sont que des moyens venant conforter l’existence du délit.

Les avocats des journalistes Catherine Graciet et Eric Laurent, accusés de chantage, et qui ont été arrêtés en situation de flagrant délit, avec une enveloppe de 80.000 euros, prévoient de saisir à nouveau la cour de cassation contre ce nouvel “avatar judiciaire”, souligne l’AFP. Les deux journalistes avaient signé un engagement -spontané, manuscrit et signé de leurs propres mains de ne plus rien écrire à l’encontre du Royaume du Maroc en contrepartie de la somme de 2.000.000 d’euros.

Share Button