Par Ndeye Magatte kébé 

img9

Le groupe Bolloré envisage d’investir d’ici cinq ans une enveloppe de 150 milliards de FCFA dans la modernisation et l’agrandissement du terminal à conteneurs du port autonome de Pointe-Noire au Congo, dont il assure la gestion.

L’annonce a été faite vendredi 17 février via un communiqué rendu public par le patron du groupe, Vincent Bolloré, au sortir d’une audience avec le chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N’Guesso.

« En dépit de cette crise due à la chute du baril de pétrole, nous entendons investir dans les prochaines années 150 milliards de FCFA pour poursuivre l’agrandissement et la modernisation des installations de ce port en vue d’accroitre nos activités », a  déclaré Vincent Bolloré.

Avec un tel financement, le port autonome de Pointe-Noire, une des infrastructures du genre les plus importantes en eau profonde dans le Golfe de Guinée, pourra recevoir plus d’un million de conteneurs par an, indique la même source.

Il faut noter que ce groupe qui a déjà consenti près de 200 milliards de FCFA pour la modernisation du port de Pointe/Noire est depuis 2009 adjudicataire de la concession du terminal à conteneurs de ce port pour une période de 27 ans. Le groupe emploie près de 1400 congolais dans les secteurs du transport et de la logistique, appelés à se développer grâce à l’implantation dans le nord Congo de panneaux photovoltaïques destinés à stocker l’énergie pour les bus et les voitures électriques circulant au Congo.