compte-a-terme

Plusieurs banques, dont les trois plus grandes d’Afrique du Sud, sont accusées de collusion par la Commission sud-africaine de la concurrence. Ladite commission a annoncé jeudi 16 février sa décision de poursuivre 17 banques. Elles sont accusées d’avoir fixé les prix du rand sud-africain.

Selon la Commission de la concurrence, ces banques ont manipulé les prix du rand par le biais d’un accord d’entente. Parmi les banques sud-africaines impliquées dans la collusion, on trouve la Banque Standard d’Afrique du Sud, Absa et Investec. Les banques étrangères concernées sont JP Morgan Chase Bank, Barclays Capital, Barclays Bank, HSBC Bank et Bank of America Merril Lynch International, entre autres.

« Certaines banques ont utilisé des plates-formes de négociation telles que la plate-forme de trading de devises Reuters pour mener leurs activités collusoires. D’autres ont utilisé le système de messagerie instantanée (chatroom) de Bloomberg, des conversations téléphoniques, et ont organisé des réunions pour coordonner leurs activités collusoires », a déclaré la  Commission de la concurrence.

Share Button