strong-growth-kenya-banks-620x200

Les bénéfices des banques kényanes vont chuter en 2017. Le plafonnement des taux d’intérêt approuvé par le président Uhuru Kenyatta contre l’opposition du conseil de la Banque centrale et du Trésor en est la cause directe.

Ainsi, 11 établissements de crédit affichent des tendances négatives. En tête de liste, KCB Group Ltd., Equity Group Holdings Ltd. et HF Group Ltd. la moyenne du recul de l’activité est de 14% en janvier 2017. Le plafonnement des taux est une «décision hautement politisée», a déclaré Robert Besseling, directeur exécutif d’Exx Africa à Johannesburg.

En plus de cette loi, le Kenya envisage maintenant des restrictions sur les dépôts bancaires commerciaux par les entreprises publiques pour améliorer la gestion de trésorerie du gouvernement.

 

Le Kenya devra tenir des élections présidentielles en août. L’actuel président, Uhuru Kenyatta, âgé de 56 ans, briguera un second mandat. 

Share Button