Par Ndeye Magatte Kebe 

Le président sud-soudanais Salva Kiir
Le président sud-soudanais Salva Kiir

Le Soudan du Sud envisage de faire une demande de 200 millions de dollars auprès de la communauté internationale destinée à financer son budget fiscal 2016/2017 estimé à environ 400 millions de dollars. 

Dans ce cadre,  le ministre des Finances, Stephen Dhieu Dau, a déclaré que cet argent était essentiel pour mettre en place les réformes clefs inscrites dans l’accord de paix signé pour mettre fin à plus de trois ans de violents conflits dans le pays riche en pétrole mais appauvri.

Les bailleurs de fonds doivent venir apporter un soutien technique au ministère des Finances pour permettre au pays d’entreprendre des réformes au niveau notamment du Trésor afin de soutenir la banque centrale, a précisé le ministre.

Le Soudan du Sud dépend à 98% des exportations de pétrole pour financer son budget fiscal, mais les conflits qui ont commencé en 2013 ont conduit à la chute de la production qui est passée de plus de 350.000 barils par jour à moins de 130.000 bpj

Le pays souffre actuellement d’une hyperinflation, alors que les réserves étrangères ont beaucoup de mal à soutenir les importations.

La livre sud-soudanaise (SSP) continue de se déprécier face au dollar américain sur le marché noir et est passée de 32 SSP pour 1 dollar en avril à 100 SSP pour 1 dollar en février.