b7a438935030fa9883bcc59fa49e7df1
Le fisc ivoirien doit mobiliser 2 100,7 milliards FCFA, soit 3,2 milliards d’euros, au terme de cette année pour alimenter les finances publiques ivoiriennes. Un chiffre en hausse d’environ 280 milliards par rapport à l’année dernière où l’administration fiscale a engrangé 1 821 milliard pour un objectif de 1870 milliards FCFA.

La réalisation de cet objectif passe par la mise en place de procédures de sécurisation des recettes. Déjà le formulaire unique de déclaration des impôts, initié depuis en 2016, a permis de réduire les procédures administratives et de déclarations, passées de 63 à 24. Autre innovation, le paiement électronique des impôts est effectif depuis janvier pour les entreprises dont le chiffres d’affaires est supérieur à 200 millions FCFA.
« On n’a plus besoin forcément de se rendre à la direction générale des impôts pour faire la déclaration d’impôts. C’est désormais disponible en ligne, sur internet à partir d’un système sécurisé qui est à la disposition des contribuables », s’est félicité Karim Traoré, directeur de cabinet de ministre en charge du Budget.
Pour rappel, le budget ivoirien de l’année est fixé à  6 501,4 milliards FCFA, soit 9,9 milliards d’euros.