Par Ibrahima Dia Junior 

banque-mondiale

La banque mondiale (BM)  s’est enquise de l’état d’évolution de son programme régional des pêches en Afrique de l’ouest (PRAO) en Mauritanie. A cet effet une rencontre a eu lieu à Nouakchott mercredi 07 février entre le nouveau représentant de l’institution dans le pays, Laurent  Msellati et le ministre mauritanien des pêches et de  l’économie maritime, Nany Ould Chrougha .

Au cours de cette entrevue, les deux parties ont passé en revue les différentes étapes du projet en Mauritanie qui a nécessité un financement à hauteur de 20 millions de dollars (environ 7 milliards d’ouguiyas).

D’une durée de 5 ans (2015 à 2019), ce programme à vocation régionale vise à faire du secteur de la pêche en Afrique et plus particulièrement en Mauritanie, un levier essentiel pour réaliser une croissance inclusive capable d’éradiquer la pauvreté.

Rappelons que ce projet régional concerne 8 pays à savoir la Mauritanie, le Sénégal, la Guinée Bissau, la Guinée Conakry, le Cap vert , le Ghana, la Sierra Leone et  le Libéria. Il a permis de  mobiliser prés de 136 millions de dollars pour la première phase.

Ce contenu pourrait également vous intéresser