senelec

Christian ADOVELANDE, Président de la Banque ouest- africaine de développement (BOAD), et Mouhamadou Makhtar CISSE, Directeur Général de la Société Nationale d’Electricité du Sénégal, ont signé, le 7 février 2017 à Lomé, un accord de prêt d’un montant de 25 milliards de FCFA pour le financement partiel du projet de renforcement et de réaménagement de réseaux de distribution dans les régions de Dakar, Thiès, Kaolack, Fatick, Saint-Louis et Tambacounda.

Cet appui de la Banque représente 82,3% du coût total du projet et contribuera à la fourniture régulière de l’énergie électrique par l’automatisation du réseau de distribution, l’élimination des lignes en antenne et le renforcement des réseaux.

« Les actions de la BOAD visent à réduire le coût de production de l’électricité, accroître le taux d’accès à l’électricité, résorber le déficit énergétique par l’accroissement de la production et la promotion d’interconnexions régionales et accroître les performances des différents secteurs de l’économie des pays de l’UEMOA » a indiqué Monsieur Christian ADOVELANDE. A ce titre, les interventions de la BOAD dans le domaine de l’énergie s’élèvent, au 31 décembre 2016, à environ 850 milliards de FCFA.

Quant à Monsieur CISSE, il a estimé que « la BOAD joue au sein de l’Union économique et monétaire ouest africaine, un rôle primordial dans le financement du secteur de l’électricité. Elle constitue depuis fort longtemps l’un des principaux bailleurs de fonds de SENELEC avec le financement de la ligne Sococim-Mbour et du poste de Malicounda réalisés en 2004, l’extension de la centrale de Boutoute de 10MW en 2004, la participation dans le projet IPP de Kounoune Power mis en service en 2008, le financement de la centrale de Kahone 2 en 2008 et tous les derniers accords de financement signés récemment pour les projets de lignes 225 kilo volt Kounoune-Sendou, Konoune-Tobène, Kaolack-Fatick pour ne citer que ceux-là».

L’accord de prêt qui vient d’être signé porte le montant des interventions de la BOAD dans le secteur de l’énergie au Sénégal à 154, 5 milliards de FCFA, soit 22% de ses concours globaux dans le pays.