a3da7cd34f8a3b942f27ca9e10bf8ccc_l
La Côte d’Ivoire enregistre de nouveaux bruits de bottes avec cette fois la grogne des Forces spéciales, unité d’élite de l’armée ivoirienne basée à Adiake, à environ 95 km à l’est d’Abidjan .

Pour l’heure, de sources militaires, l’on apprend que ce débrayage, marqué par des tirs en l’air semant la panique dans la localité, est du à des revendications corporatistes. Les soldats réclament en effet des primes dans le sillage de la mutinerie du mois dernier qui avait amené les autorités à s’engager à verser 12 millions FCFA à 8.500 militaires issus des l’ex rébellion.
Le président Alassane Ouattara avait à l’occasion déploré cette forme de revendication qui fragilisait l’image du pays et risquait de compromettre les efforts déployés pour remettre le pays dans l’agenda des investisseurs internationaux.

 

Ce début d’année troublé, également marqué par une grève de trois semaines des fonctionnaires, pourrait bien avoir des répercussions sur les performances économiques du pays, et donc des points en moins dans la course pour l’émergence … en 2020.
Share Button