Par Aïda Lo 

arton249-e4cd4

Le forage du troisième puits dans les zones de Tendrara et Meridja au Maroc n’est pas encore finalisé que Sound Energy livre déjà ses premières estimations. Pour l’heure, les résultats études préliminaires semblent encourageants.

Le potentiel d’exploration de l’ensemble des zones de permis (Tendrara et Meridja) est estimé à 17 Tcf (soit plus de 481 milliards de m3). Et selon Sound Energy, « si tous les éléments clés du système pétrolier sont présents, le volume estimé de gaz brut pourrait s’élever à 31 Tcf (environ 887 milliards de m3).

La Compagnie tient à rappeler que, malgré ses estimations internes concernant le potentiel d’exploration du bassin, elle n’a achevé jusqu’ici que les deux premiers puits de la structure (TE-6 et TE-7) qui ont enregistré entre 300 et 500 Sbc de gaz d’origine (brut) (soit entre 8 et 14 milliards m3). D’autres activités d’exploration, devront justifier le potentiel d’exploration estimé du bassin.

Il faut dire que les recherches de gaz dans la région de l’oriental sont surveillées comme lait sur le feu. Le Maroc espère depuis plusieurs décennies d’aboutir à  une réserve de pétrole/gaz, en vue d’alléger sa facture énergétique, entre autres. Mais également, pour booster son attractivité dans la région. Du coup, il faudra attendre le mois de Mars pour effectuer les derniers tests et ainsi confirmer (ou infirmer) les prévisions forts optimistes de la compagnie britannique.

 

Share Button