Par Nephthali Messanh Ledy

ue

L’Union européenne a notifié le 8 décembre 2016 aux autorités togolaises le décaissement, d’une aide budgétaire de 15,5 millions d’euros, soit plus de 10 milliards de francs CFA, informe un communiqué de sa délégation au Togo. Un décaissement annoncé « à la suite d’analyse des progrès dans la gestion des finances publiques ».

Cette décision « atteste l’engagement de l’Union européenne pour la bonne gouvernance, le redressement économique et le progrès social inclusif au Togo », précise Nicolas Berlanga Martinez, ambassadeur et chef de délégation de l’organisation européenne au Togo. « Elle est aussi un signe de confiance appuyant la volonté des autorités en faveur des réformes macroéconomiques en cours ».

La stabilité macroéconomique, les avancées dans la réforme des finances publiques, le financement de la politique de développement du pays et la transparence budgétaire, sont entre autres, les critères d’éligibilité à l’appui budgétaire, lit-on dans le communiqué.

A noter que c’est également la conséquence de l’engagement aux réformes souscrit par  les autorités du pays qui s’est traduit par la conclusion d’un accord sur un programme avec le Fonds monétaire international (FMI), conclu au terme d’une mission du Fonds ayant séjourné ce mois à Lomé. Il s’agit d’un programme triennal d’un montant d’environ 238 millions de dollars au titre de la Facilité Élargie de Crédit (FEC).

Ce contenu pourrait également vous intéresser