images

La bourse de Casablanca s’est vue propulsée aux premiers rangs en Afrique et dans la zone MENA. Après une année 2015 baissière, 2016 a été celle du redressement , grâce aux performances du MASI (Moroccan All Shares Index) et du MADEX (Moroccan Most Active Shares Index) qui ont entamé l’année 2016 sur une tendance haussière, effaçant les pertes passées de 30,46% et de 31,59%, lit-on dans un communiqué publié lundi 30 janvier.

La tendance maintenue sur l’ensemble de l’année, s’est accentuée suite à la publication des résultats semestriels des sociétés de la Place. Au volet des plus fortes hausses de l’année, ALLIANCES arrive en tête avec une performance de 125,4%, suivie de près par TOTAL Maroc qui gagne 124,2% et par SNEP avec un bond de 104,4% sur l’année.

Pour la capitalisation boursière, elle, s’est renforcée de 27% par rapport à 2015 à 413,3 milliards de dirhams (environ 38 milliards d’euros). La croissance de la capacité bénéficiaire devrait ressortir, selon les estimations de BMCE Capital, à 17,5% pour l’ensemble du marché à 30,2 milliards de dirhams, soit un peu plus de 2 milliards d’euros.

Le volume quotidien moyen a également progressé de 7% par rapport à 2015 pour atteindre 136,8 millions de dirhams  en 2016. Il a été dynamisé principalement par les échanges sur ATTIJARIWAFA BANK, BCP, ADDOHA, et MAROC TELECOM polarisant conjointement 45% des volumes échangés à plus de 16 milliards de dirhams.

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser