togo-invest-corporation-rachete-shell-togoAu Togo, le groupe pétrolier Shell déménage après cession totale de ses actifs à l’Etat. Des sources bien informées insistent sur une reprise par Togo Invest Corporation S.A, la holding d’Etat lancée officiellement et personnellement par Faure Gnassingbé en mai 2013.

Ce départ fait suite, en effet, à une série de rebondissements depuis avril 2010 où l’opérateur, bien implanté en Afrique, a décidé de se retirer dans ses activités d’aval dans 21 pays. Mais ce sera sans compter avec le refus du Togo, au nom d’une (certaine) clause de préséance.
Six ans plus tard, l’État manifeste son intérêt à récupérer les actifs du groupe qui, selon les informations, serait revenue sur sa décision pour réinvestir dans ses activités, et relancer de plus belle la filiale.
Par ailleurs, selon les informations recueillies par Financial Afrik, Lomé a vite fait de dissuader Total et Puma Energie, également intéressé par les actifs du groupe pétrolier anglo-néerlandais qui exerce depuis 50 ans au Togo.
Initialement dotée d’un capital de 20 milliards de FCFA – libéré au quart, Togo Invest est créée par décret pris en conseil des ministres le 14 novembre 2012, suite aux recommandations du Conseil Présidentiel pour l’investissement, et a pour actionnaire unique l’Etat togolais.
Il a pour principale mission d’assurer la réalisation d’un important projet de corridor de transport, reliant le Port autonome de Lomé à Cinkassé, la frontière septentrionale, sur une distance d’environ 760 km.

Nephthali Messanh Ledy
Share Button