Mamadou Aliou Diallo.

 

ph4Au cours d’un point de presse tenu ce vendredi 27 janvier 2017 à Rabat par le Ministre marocain de l’économie et des finances sur les résultats macro-économiques au titre de l’année 2016, Mohammed Boussaid a annoncé que le déficit budgétaire du Maroc a atteint 3,9% du produit intérieur brut (PIB) en 2016, contre 4,2% en 2015 soit une baisse de 0,3%.

Le ministre estime que ” malgré un contexte international défavorable, un faible niveau de croissance, le coût de certaines mesures fiscales et la non-réalisation des prévisions au titre des dons du Conseil de coopération du Golfe (CCG), le déficit budgétaire a baissé pour se situer autour de 3,9% du PIB. Cela, grâce à la poursuite de l’effort de maîtrise des dépenses courantes et de mobilisation des recettes fiscales qui ont connu une hausse de 4,1% tandis que celles non fiscales ont connu une hausse de 1,7%” a annoncé Mohammed Boussaid.

Concernant les dépenses, ” elles ont accusé une baisse de 0,1% notant que le taux d’émission au titre des investissements a atteint le niveau exceptionnel de 75%. L’effort d’investissement a été renforcé, notamment au profit des infrastructures et des secteurs sociaux. Par ailleurs, le taux de croissance de l’économie marocaine serait de 1,6% en 2016, sous l’effet d’une baisse de 8% de la valeur ajoutée agricole”