Par Ndeye Magatte Kebe 

lucas

Les Etats de la Cemac ont mobilisé 4000 milliards de FCFA depuis 2011 à travers le marché des titres publics. La révélation a été faite en marge d’une conférence organisée le 25 janvier 2017 au Cameroun et axée sur  «les stratégies des banques centrales pour faire face aux chocs exogènes » par le gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), Lucas Abaga Nchama.

Selon le haut fonctionnaire “ce marché a contribué à la diversification et à l’élargissement des sources de financement des Etats, tout en contribuant à la résorption progressive de l’excès de liquidité du système bancaire de la zone ».

La Beac a instauré un marché de titres de créances négociables dans le but de diversifier les sources de financement des grandes entreprises et des trésors publics, aussi d’offrir de nouvelles possibilités de placements des excédents de liquidité des établissements de crédit.

Le gouverneur a évoqué le succès de la sécurisation juridique des transactions du marché interbancaire à travers l’introduction des opérations de pension livrée. Néanmoins, il a regretté de n’avoir pas pu mener à terme le renforcement de la qualité de l’information financière, nécessaire à un accroissement de l’accès aux crédits bancaires.

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser