Par Mamadou Aliou Diallo 

screenshot_2017-01-25-19-25-10-1

Dr Mansur Muktar, le Vice-président Chargé des Opérations Sectorielles de la Banque Islamique de Développement (BID), a entamé, ce mercredi 25 janvier, une visite de travail de 72 heures en Guinée. Cette visite s’inscrit dans la suite logique de l’appui financier de 557, 4 millions de dollars accordés à cinq pays africains pour le financement de projets de développement dont la Guinée fait partie, avec une convention de financement d’infrastructures routières et sanitaires d’une enveloppe de 208 millions de dollars us.

le vice-président de la BID a été reçu cet après-midi par la ministre guinéenne de Coopération internationale Mama Kany Diallo qui a expliqué que l’objectif de la visite s’inscrit en outre dans le cadre du renforcement des relations entre la BID et la Guinée. Selon les officiels guinéens, la délégation de la BID aura des entretiens et des séances de travail avec plusieurs autorités guinéennes, avant la signature de deux importantes conventions concernant des travaux routiers en Guinée et l’inauguration d’un centre de santé moderne réalisé dans le cadre d’une convention signée il y’a quelques mois à djeddah, une convention de 56 millions d’euros, portant réalisation d’infrastructures de soins au profit des populations guinéennes.

Au cours de ces 72 heures en terre guinéenne, Dr Mansur Muhktar va prendre part à un forum économique ce jeudi 26 Janvier à Conakry où il va rencontrer et échanger avec le secteur privé guinéen en vue d’éventuelles opportunités de collaboration. Selon le gouvernement Guinéen, cet événement sera également l’occasion de procéder à la présentation des entités spécialisées du groupe de la Banque Islamique de Développement (BID) aux opérateurs économiques guinéens, ainsi que les différentes opportunités de financements offertes par la Société Islamique d’Assurance pour les Investissements et les Crédits à l’Exportation  (SIACE), la Société Islamique pour le Développement du Secteur Privé  (SIFC), la Société Islamique pour le Financement du Commerce, et le Fonds de Solidarité Islamique pour le Développement (FSID).

 

Ce contenu pourrait également vous intéresser