610x_1203

Les stocks de cacao s’accumulent dans les ports ivoiriens. La cote d’ivoire connait un retard de livraison depuis décembre. Le premier producteur mondial de cacao indique que les pluies tardives et l’état délabré de l’équipement portuaire est à la source des difficultés.

Il s‘agit de 125 000 tonnes de la précieuse matière première qui se retrouvent sans acheteur suite à l’arrêt d’achat des petits exportateurs. Les mutineries du début du mois de janvier ont quelques peu perturbées le cours normal des activités dans la majorité des ports du pays.

De nouvelles mesures administratives entreront en vigueur afin de redynamiser le secteur a annoncé le Conseil du Café-Cacao, ajoutant que les navires continuent de charger  du cacao dans le deuxième plus grand port du pays à San Pedro.

 

Le CCC a annoncé dans son communiqué que les informations soutenant que le régulateur était en difficulté sont « erronée » tout en rappelant le prix à la ferme du kilogramme qui est de 1 100 F CFA (1.79 dollars). 

Ce contenu pourrait également vous intéresser