screenshot_2017-01-24-18-30-05-1

Un projet de Loi visant à empêcher les sociétés d’Etats d’investir ou déposer des fonds publics dans les banques n’appartenant pas à l’Etat vient d’être rédiger par Kimani Ichung’wah, vice-président du Comité des placements publics. L’honorable n’a pas encore annoncé la date de présentation du projet au parlement.

En Effet, si le projet de loi est adopté, les banques dont l’Etat détient 20% des actifs ou plus seront les seules autorisées à recevoir les fonds publics. “Le projet de loi vise à prévoir qu’un organisme public ne puisse déposer des fonds et investir que dans les banques appartenant à l’État”, a-t-il déclaré lundi.

Le projet de loi définit une banque appartenant au gouvernement comme une banque dans laquelle le gouvernement détient au moins 20% des actions. Les banques dans lesquelles le gouvernement détient au moins 20% sont au nombre de cinq (5) à savoir : KCB Group, Banque Nationale du Kenya Ltd., Consolidated Bank of Kenya Ltd., la Banque de développement du Kenya Ltd. et la Kenya Post Office Savings Bank.

La promulgation du projet de loi serait une perturbation majeure pour les banques kényanes et pourrait déclencher une crise de liquidité comme celle qui a éclaté en Tanzanie voisine après que le pays ait introduit une loi similaire » selon ApexAfrica Capital Ltd, société de courtage basé à Nairobi.

Share Button