February 08, 2016. Mark Cutifani, CE of Anglo American addresses the investing in African mining indaba in Cape Town.Pic:Trevor Samson/ Business Day
 Mark Cutifani, président du groupe Anglo American .Pic:Trevor Samson/ Business Day

Anglo American Plc surfe sur le Black Economic Empowerement pour redorer son blason. Le géant minier a formé un groupe d’hommes d’affaires en tant que soumissionnaires pour l’exploitation de ses mines de charbon en Afrique du sud.  En se désengageant du charbon, du fer et du manganèse,  Anglo American entend se renforcer sur des minerais  comme le diamant, le platine et le cuivre.  Parmi les hommes d’affaires sélectionnés, il y a Mike Teke,  président de la Chambre des Mines d’Afrique du Sud, Phuthuma Nhleko, président du groupe Phembani, également chef de MTN Group Ltd , et Sandile Zungu, président exécutif de Zungu Investments.

 

Entreprise centenaire, Anglo American avait annoncé en février dernier son intention de vendre plus de la moitié de ses exploitations afin de se concentrer  sur certains produits à fort potentiel international. Les mines concernées par ces ventes sont celles qui écoulent leurs produits localement, en Afrique du Sud. Il s’agit des mines de New Vaal, Kriel et New Denmark qui  auraient produit près de 7 millions de tonnes de charbon au troisième trimestre de l’année dernière. Le gouvernement sud-africain pousse les entreprises à stimuler l’implication des autochtones dans l’économie pour compenser la discrimination subie  durant la période de  l’Apartheid.  La compagnie nationale d’électricité Eskom  par la voix de son CEO,Matshela Koko, souhaite qu’il y ait plus de  fournisseurs noirs.

Abdoulaye Sow

Ce contenu pourrait également vous intéresser