Par Ibrahima Dia Junior

????????????????????????????????????

Le directeur général de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) de Mauritanie, Sidi Ethmane Ould Mohamed  Elmamoune, a procédé au licenciement de Coumba Dada Kane, vice-présidente de l’Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste (IRA).

La direction aurait adressé à plusieurs  reprises des lettres de mise en œuvre à la responsable de ventes de la CNSS, mais en vain. Face à cette situation, la structure  a passé à la vitesse supérieure en licenciant tout simplement  la concernée. Motif, abandon de poste.

Interrogé sur son licenciement  daté du 30 décembre 2016, la vice -présidente souligne que, « cette mesure inique ne m’affecte pas. Nous gênons au plus haut sommet, c’est pour cela que nous sommes persécutés. Et tous les moyens illégaux sont utilisés contre nous pour nous faire taire. J’assume mes convictions politiques que je ne compte guère renier pour rien au monde »

Et d’ajouter, «cette décision montre au grand jour le racisme dont sont victimes les noirs en Mauritanie. Alors que de centaines de personnes abandonnent sans aucun justificatif leurs postes de travail et ne sont guère inquiétés ».

Règlement de comptes ou décision rationnelle? En tout cas la première hypothèse semble être la plus logique pour la militante de première heure de l’IRA. Selon elle, cette mesure ne se justifie nullement. “le pouvoir  est en train de s’acharner contre les défenseurs des droits de l’homme sans aucune retenue” se désole-t-elle.

Ce contenu pourrait également vous intéresser