money

Le gouvernement du Kenya cherche à lever 800 millions de dollars pour augmenter les réserves en devises et combler le déficit. Nairobi est passé par quatre banques internationales mandatées pour lever les fonds.

La plus grande économie de l’Afrique de l’Est a fait une communication, mardi 17 janvier, à l’intention de Citigroup Inc., de Standard Bank Group Ltd., de Standard Chartered Plc et de Rand Merchant Bank les informant de leur nomination afin de lever les fonds. L’argent doit être mis à la disposition du Kenya en Février.

Le pays a déjà reçu 250 millions des 1.5 milliards de dollars qu’elle a prévu de lever au moyen de l’emprunt extérieur. Le groupe de préteurs ayant accordé le prêt est dirigé par la PTA Bank. Le Kenya peut choisir de rembourser le prêt syndiqué sur une période de trois ans afin d’éviter d’avoir un paiement trop important lorsque ses euro-bonds quinquennaux devront être versés en 2019.

 

La Banque mondiale a estimé l’écart de financement du Kenya à 9,6% du PIB dans l’exercice 2016-17, contre un écart de 7,2% en 2015-16.