WITH AFP STORIES ON THE G8 SUMMIT Two Bu

Pour promouvoir la campagne cotonnière 2016-2017 du Burkina Faso, la banque mondiale via la Société financière internationale (IFC), a signé  avec l’Etat une convention de financement d’un montant de 90 millions de dollars.

Selon un communiqué publié jeudi 19 janvier, l’IFC financera 40 millions de dollars, tandis que la Société Générale et BNP Paribas financeront respectivement 40  et 10 millions de dollars.

Le texte d’indiquer qu’une partie du financement de l’IFC a été fournie par le Programme mondial pour Global pour l’Agriculture et la Sécurité Alimentaire (GAFSP). Cet appui de l’IFC permettra aux producteurs d’augmenter le rendement de leur coton et ainsi de leurs revenus.

Rappelons qu’en novembre 2016, l’IFC et la Société burkinabè des fibres textiles (SOFITEX) ont également signé un accord de coopération pour accompagner les producteurs dans une meilleure gestion de l’eau et des sols grâce à des aménagements antiérosifs et à l’utilisation des eaux pluviales pour une irrigation d’appoint.

Seconde source de devises du pays après l’or, le coton fait vivre plus de 4 millions de personnes. Le Burkina Faso est le premier exportateur africain de coton.

 

Share Button