Par Ndeye Magatte Kebe 

cest-parti-pour-cfg-group

A la fin de  l’année 2016,  un an après son lancement, CFG Bank  affiche  un porte feuille de 8 000 clients pour un encours de dépôts de 2,2 milliards de dirhams.  Une nette avance sur les objectifs de départ selon  Souad Benbachir, directrice générale de la banque, qui s’exprimait lors d’une rencontre avec la presse,  le 17 janvier 2017.

En un peu plus d’une année après son lancement, en novembre 2015, la banque s’est trouvé une place dans un paysage marocain assez concurrentiel.

 Si l’on compare les réalisations de CFG avec la 1ère ou la 2ème banque de la place, il est vrai que nous sommes encore très loin, mais par rapport aux petits établissements de crédit, nous justifions de très bon résultats »

Il  faut dire que CFG s’est donné les moyens de son ambition. La banque a réalisé en octobre 2016 une augmentation de capital de l’ordre de 300 millions de dirhams (30 millions d’euros) pour consolider son bilan et  financer les investissements prévus.

CFG a également élargi son tour de table depuis sa création. Aujourd’hui, son capital est détenu par trois compagnies d’assurances (RMA, AXA Assurance Maroc et Saham Assurances), une caisse de retraite (CIMR), BMCE Bank, des groupes industriels marocains ainsi que les associés fondateurs de la banque.

Sur le plan de l’expansion régionale, CFG Bank a ouvert en tout six agences à  Casablanca, Rabat et Fès en 2016. La banque compte étendre son réseau à 14 agences cette année, et 20 à l’horizon  2020.

 

La directrice de CFG bank a par ailleurs révélé qu’une introduction en bourse est envisagée à terme.

Ce contenu pourrait également vous intéresser