panel_150dpi

L’existence de vraies PME au Sénégal a fait l’objet de vifs débats ce 17 janvier 2017, lors d’un panel ayant pour thème « L’existence des PME au Sénégal, mirage ou réalité ? ». 

Le débat a été initié par la Rencontre Des Entrepreneurs (RDE), une organisation dont l’un des buts est d’accompagner les PME dans leur développement et qui les aide, notamment, en matière d’opportunités, de renforcement de compétences et de circulation d’information.

S’appuyant sur les chiffres alarmants fournis par la Direction de l’Appui au Secteur Privé (DASP), la RDE a décidé de lancer ce débat capital pour l’économie sénégalaise.

Selon ces chiffres les PME représentent près de 90 % des entreprises privées au Sénégal mais ne contribuent qu’à hauteur de 20 % au PIB et ne représentent que 30 % des emplois créés. Plus inquiétant encore, 60 % des PME disparaissent durant l’année de leur création.

Après avoir posé un diagnostic sur l’écosystème économique sénégalais, les panélistes ont échangé sur le pourquoi de « la disparition des entreprises », l’absence de « champions sénégalais », les questions liées à la formation ainsi que d’autres problématiques similaires auxquelles doivent faire face les entrepreneurs au Sénégal.

« Le Sénégal compte beaucoup de très petites entreprises, quelques grandes, mais le pays manque fondamentalement d’entreprises de taille moyenne et ayant un business model profitable et répliquable », a expliqué Rivolala Ratsimandresy, co-fondateur de la Rencontre des Entrepreneurs. « Et sans une masse critique de ce type d’entreprises, il nous paraît difficile d’atteindre l’émergence », a-t-il ajouté.

L’espérance de vie moyenne très courte des PME sénégalaises est, notamment, due au manque de structures solides pour les accompagner, ont expliqué les différents panélistes. Les quelques structures qui existent pourraient sans doute mieux se coordonner et apporter davantage d’informations aux entrepreneur(e)s.

Par ailleurs, ces derniers manquent de connaissances, de compétences, et ne considèrent pas généralement la formation comme un investissement.

« Les solutions passent donc, entre autres, par un développement de structures d’accompagnement liées les unes aux autres, davantage de fluidification de l’information venant des différents secteurs, de conseil et de formation », a défendu Rivolala Ratsimandresy.

Les autres intervenants ayant pris part à ce panel étaient Aziz Abdoul Dieng, Directeur du Centre de Gestion Agréé de Dakar, Adama Wade, journaliste économique et financier, Directeur de publication du média Financial Afrik et auteur du livre En finir avec le mythe de Tarzan : Les élites africaines face à leurs propres responsabilités historiques, et Gnylane Thiam Traoré, fondatrice de DevNetWork Africa, spécialiste du développement des compétences.

La RDE :

Créée en 2014, la Rencontre des Entrepreneurs (RDE) est le premier Accélérateur privé dédié aux PME venant de tous les secteurs d’activités du Sénégal. Elle les aide à développer des opportunités et répond à leurs besoins essentiels. Notamment en matière de renforcement de compétences et de circulation d’informations. Elle ambitionne, par ailleurs, d’enrichir et de fortifier l’écosystème entrepreneurial, en apportant sa voix aux débats pragmatiques pouvant faire avancer les choses. Elle a vocation à accompagner de manière individuelle un nombre limité de PME, futures championnes de l’économie sénégalaise.

Elle propose des formations permettant d’acquérir ou de renforcer des compétences indispensables à la bonne marche et à la pérennité de toute entreprise. Elle organise des « pitchs », moments privilégiés pour les entrepreneurs pour présenter leurs activités, leurs besoins, et échanger. Elle offre également des opportunités de networking, sous forme de déjeuners ou d’afterworks.

La RDE regroupe des  entrepreneur(e)s qui ont lancé leur activité depuis au moins un an et dégageant un minimum de revenus.

La RDE n’est pas une organisation patronale, ne fait pas de lobbying et est apolitique.

Aziz Abdoul Dieng

Aziz Abdoul Dieng est Directeur général du Centre de Gestion Agréé de Dakar, dont la mission est d’apporter une assistance technique sur le plan comptable, fiscal, social et d’apporter du conseil en gestion aux PME. Le CGAD a le statut d’association à but non lucratif. www.cgadakar.sn

Adama Wade

Adama Wade est Directeur de publication de Financial Afrik, un mensuel spécialisé en finance africaine, et éditeur d’une newsletter quotidienne distribuée à 16 000 décideurs du continent. www.financialafrik.com

Gnylane Thiam Traoré 

Gnylane Thiam Traoré est la fondatrice de DevNetWork Africa, une PME  créée il y a quatre ans dont le cœur de métier est le développement des compétences personnelles, professionnelles des individus et des organisations. www.devnetworkafrica.net

 

Share Button