p1040122

La société ivoirienne de raffinage (SIR) vient de bénéficier d’un prêt de 400 millions de dollars, soit plus de 200 milliards de francs CFA, d’un pool bancaire composé des filiales locales d’Ecobank, de la BOA et de Coris Bank. Un financement qui vient soulager la trésorerie du raffineur et destiné à son approvisionnement en pétrole.

L’opération a certainement été rendue possible grâce à l’injection de 100 milliards FCFA (152,4 millions d’euros) annoncées en octobre dernier par l’Etat ivoirien afin d’aider à maintenir à flot l’entreprise publique durement éprouvée par un peu plus de deux années de chute des cours de l’or noir. Mais, la remontée progressive, ces dernières semaines, du cours du brut, ouvre certainement de bien meilleures perspectives à la SIR, de quoi susciter le regain d’intérêt du secteur financier.

Selon Charles Daboiko, directeur général d’Ecobank Côte d’Ivoire, chef de file de l’opération, d’autres établissements devraient venir grossir les rangs de la syndication.

Une première tranche de 220 millions de dollars est immédiatement disponible.

Au premier semestre 2016, le gouvernement soulignait que l’entreprise avait vu sa production baisser de 17,59%, occasionnant une chute 33,76% de son chiffre d’affaires, sans donner plus de précisions.