ali-bongo
Le président Ali Bongo, un supporter des Panthères à l’instar de tous les gabonais.

-Le budget de la CAN s’élève à à 463 milliards de F CFA. Dans ce montant, l’Agence nationale des grands travaux d’infrastructures (ANGTI) gérera un budget de 283 milliards FCFA et le comité d’organisation de la CAN 2017 (COCAN 2017) aura en charge un budget de 180 milliards FCFA. L’Etat Gabonais financera 66% du budget sur fonds propres et empruntera l’équivalent de 34% via l’ANGTI.


Les Grands équipementiers se font rares à la CAN. Adidas poursuit son compagnonnage avec l’Algérie, l’Egypte et le Maroc. Puma mise sur la Côte d’Ivoire, le Cameroun et le Ghana. La marque allemande s’est désengagée du Togo, du Gabon et du Sénégal. Ce désengagement des gros profitent aux petites marques. Ainsi les Éperviers du Togo sont désormais ferrés par Macron Sport. Le Burkina Faso.s’est rabattu sur Kappa et l’Ouganda sur Errea. Le Gabon s’habille Adidas (contrat de fourniture) et la Tunisie par Uhlsport. Le Zimbabwe est équipé par le  Singapourien Mafro alors que la RDC arbore le sceau de l’irlandais O’Neills.

Le Sénégal qui s’est imposé dimanche sur la Tunisie, signant sa première victoire, fait le bonheur de son équipementier, Romai, inconnu au bataillon, qui versera à l’équipe 500 000 euros par an et un montant équivalent sous forme d’équipements. La société basée à Dubaï, qui équipe les équipes de la Palestine et de la Jamaïque, a juste eu le temps de confectionner maillots et godasses depuis la Chine et de les convoyer à temps pour permettre aux Lions de la Teranga de l’arborer lors de leur premier match. Quant à l’équipementier Puma, qui avait renoncé à son compagnonnage avec l’équipe du Sénégal, il doit se mordre les doigts.


-L’équipe du Zimbabwe qui a tenu tête à la redoutable Algérie, dimanche, est privé des éliminatoires du prochain mondial pour cause d’impayés. Il s’agit de 45 000 livres qu’il reste à payer à leur ancien entraîneur, José Claudinei Georgini, de nationalité brésilienne. En tout et pour tout, les Brave Warriors ont obtenu un sponsoring de 250 000 dollars de l’opérateur NetOne.


-La RDC a failli rater son match de lundi disputé et gagné contre le Maroc. En effet, les Léopards avaient fait grève la veille pour protester contre le non-versement de leurs primes de participation à la Coupe d’Afrique des nations. Ils ont obtenu gain de cause auprès de leur fédération à quelques heures du match.


-L’équipe de Côte d’Ivoire dispose d’un budget de un budget de 3,9 milliards FCFA (6 millions d’euros) qui prend en compte la préparation et la participation à la CAN.  Comparé à celui de 2015, ce budget est en hausse de 400 millions FCFA. En comparaison, le budget de participation du Sénégal à cette CAN s’élève à 1,8 milliard FCFA.  Le  Burkina Faso a quant à lui débloqué 1,5 milliards FCFA. Le Mali présenterait un budget avoisinant le milliard de FCFA. Si l’on devait proclamer le champion de cette CAN par le budget, c’est le Togo qui déboursera 5 milliards de FCFA pour sa participation. Une misère par rapport aux 150 millions de dirhams (15 millions d’euros) dépensés par le Maroc dans la préparation de l’événement.