Par Abdoulaye Sow.

 

dangoteAliko Dangote appelle  les gouvernements et les secteurs privés africains à fournir des efforts en matière d’énergie lors d’un panel sur la fermeture de l’écart de puissance en Afrique au Forum Economique Mondial de Davos.  Pour le milliardaire nigérian,  l’énergie est le principal pilier d’une  économie saine. 

L’Homme le plus riche d’Afrique a également annoncé la pose de gazoduc sous-marin du delta du Niger à Lagos pour fournir 3 milliards de pieds cubes de gaz pouvant générer 12 000 mw D’électricité. Il s’agit d’un  investissement de  5 milliards de dollars réalisé en partenariat avec  Blackstone pour générer de l’électricité.

Le mania a également déclaré que le gouvernement Nigérian doit “galvaniser le secteur privé dans la fourniture de puissance stable en Afrique, et à la fin, ce serait une situation gagnant-gagnant parce que, argue-t-il,  quand l’énergie est disponible beaucoup de gens se mettront au travail et les recettes du gouvernement augmenteront également”.

L’Afrique serait selon lui un « continent béni » du fait de l’abondance des ressources énergétiques comme le gaz et le charbon. Pour prospérer, l’Etat doit créer le cadre opérationnel et l’environnement propice à l’investissement du secteur privé.

Le président de la BAD, Adesina, pour sa part a renvoyé le problème de développement de l’Afrique aux difficultés énergétiques, invitant ainsi à une « reforme massive » dirigée par la BAD et impliquant le secteur privé, le gouvernement et toutes les institutions de Finances. Pour lui, “l’Afrique a besoin d’injecter entre 45 et 50 milliards de dollars pour la sortir de l’obscurité“